MCB by Beauté Sélection
 
 

L'actu confidential


< Retour à toute l'actualité Confidential


DEVELOPPER UN ESPACE BEAUTE DANS SON SALON DE COIFFURE: LA MARCHE À SUIVRE

Avec l’arrivée imminente du premier salon BS Congress, qui réunira des chefs d’entreprises et des managers de structures autour de la création et du développement de leur business, on a voulu vous proposer un article pratique avec quelques clés en main. Nous avons interrogé deux professionnels du secteur sur la marche à suivre pour développer un espace beauté au sein de son salon de coiffure. On vous les présente avant de vous délivrer leurs conseils et leurs retours d’expérience !
 
Nos deux experts :
- Sarah Daniel - Hamizi , fondatrice de la Barbière de Paris ,
- Laurent Piffard , fondateur Addict Paris .
 
 
1/ Pourquoi intégrer un s ervice additionnel dans son salon de coiffure ?
 
Sarah Daniel - Hamizi : " avant de se lancer, il faut d'abord assurer d'avoir l'espace suffisant pour intégrer un service complémentaire quel qu'il soit. Ensuite, interroger sa clientèle sur ses attentes et ses besoins est un excellent moyen de ne pas se tromper et de vérifier que la demande est bien présente. En effet, identifier un véritable besoin permettra d’avoir du résultat rapidement après la création de l’espace et par conséquent de moins investir dans la communication qui engendre des frais considérables ".
 
Laurent Piffard : " chez Addict Paris , notre cœur de métier est la coiffure. Cependant, nous nous sommes rendus compte en communiquant avec notre clientèle qu' il y avait une réelle attente d’un service complémentaire et notamment un service de beauté des mains et des pieds. En effet, nos clientes veulent gagner du temps : si elles peuvent dans un même endroit réaliser leur coiffure ou leur couleur mais également se faire bichonner les mains ou les pieds alors elle ont tout gagné ! Pour des artisans de la coiffure qui penserait à intégrer un espace bien - être ou esthétique plutôt qu'un corner ongles, il faut bien examiner les coûts que cela va engendrer notamment en réalisant un business plan : ce projet sera davantage onéreux notamment en ce qui concerne l’aménagement de l’espace, le matériel nécessaire et l’acquisition d’une main d’œuvre qualifiée ".
 
2/ Comment le mettre en place ? Quelle est la marche à suivre pour y arriver ?
 
Sarah : " après avoir identifié quel service vous allez proposer et dans quel espace de votre salon de coiffure , il est primordial de réaliser un business plan notamment en vous rapprochant de votre comptable puis de votre banquier . Etudier vos moyens financiers est très important mais ne pas mettre de côté les moyens humains également .
Proposer de nouvelles prestations oui, mais pas au détriment de la qualité du service qui pourrait très vite ternir votre image. Ne jamais oublier qu’ un client mécontent le fera savoir. Avant de penser à embaucher, n’hésitez pas à valoriser les compétences internes et proposer à un ou deux membres de votre équipe de se former au nouveau service . Pour des prestations esthétiques (épilation , soins visage , soins du corps, etc.), l'employé devrait impérativement être diplômé d'un BP d'esthétique ou faire valoriser ses compétences à la chambre des métiers pour obtenir son diplôme (on peut faire valoriser ses compétences à partir de 10 ans de métier).

Laurent : " légalement, si vous désirez intégrer un espace beauté des mains et des ongles dans un salon de coiffure, l'obtention du BP n'est pas obligatoire. Cependant, il est impératif de former ses équipes au métier de prothésiste ongulaire ou de faire appel à un prestataire extérieur pour proposer une prestation de qualité . Ensuite, bien réfléchir à l'agencement de l'espace. Chaque espace , coiffure et ongles, doit être défini afin que les clients puissent identifier votre nouvelle offre mais sans cannibaliser votre offre principale, la coiffure.
 
3 / Comment divulguer l'information auprès de sa clientèle ?
 
Sarah : " selon votre budget dédié à la communication, plusieurs options s'offrent à vous : vous pouvez faire appel à une agence de relations presse et de communication mais le coût sera évidemment conséquent. Si vous avez un site internet, créez une nouvelle rubrique dans laquelle vous présenterez cette offre complémentaire et valorisez la sur votre homepage. Vous pouvez également réaliser des flyers et des plaquettes à distribuer, c'est un moyen peu onéreux. Evidemment, il ne faut pas mettre de côté les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, etc.) qui seront un moyen gratuit et efficace de faire connaitre vos nouvelles prestations à votre communauté " .

Laurent : " à chaque ouverture d'espace au sein de nos salons (18 salons en France, à partir d’avril 2018) , nous mettons en place une campagne de publipostage et de la distribution de flyers autour du salon ainsi qu'une campagne de communication sur le réseau Facebook. Nous réalisons également de la publicité sur les vitrines (vitrophanie) ".

Un grand merci à Sarah Daniel - Hamizi, fondatrice de La Barbière de Paris et à Laurent Piffard, fondateur des salons de coiffure Addict Paris pour leur retour d’expérience et leurs conseils avisés.
 
La Barbière de Paris
Plus d'informations sur :www.labarbieredeparis.com
Les salons Addict Paris
Plus d'informations sur : www.addict - paris.fr

PAR LAURA MARGIS
Facebook   Twitter   Pinterest    


Retour à l'actualité
Confidential c'est quoi ?
 

  • Estetica
  • Biblond
  • Echos coiffure
  • ABB
  • Beauty & Fashion world
  • Profession Bien Etre
  • Estetica
  • Esthetiques-spa
  • L'éclaireur
  • Coiffure.com
  • Coiffure.com
  • Tri-bute
  • Export Magazine
  • Salon international
  • Code beauté
  • Peluquerias hair styles
  • Queen
  • You - Hair & Beauty Magazine
  • Globelife